Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

Le comportement des joueurs

 Un joueur, quand il participe à une compétition, a des devoirs (règle 15 du règlement sportif) et doit respecter des règles de comportement (règle 17 du réglement sportif) 

voir ci-dessous des principes généraux et le détail de ces 2 règles.

 

Le juge-arbitre doit rendre compte à la ligue de tout problème survenu avec un joueur : Il envoie obligatoirement son rapport avec les états de résultats en précisant notamment les incidents relevant du code de conduite, les blessures, les joueurs dont la licence est en cours de validation, les forfaits, et les raisons de ceux-ci dans le tableau ainsi que dans les plateaux, son point de vue sur les arbitres, les officiels, l'organisation générale, ...

 

Un joueur licencié en Lorraine se voyant cité dans un rapport de juge-arbitre en raison de son attitude au cours d'un tournoi, et ce "3 fois" dans un délai de 1 an à partir de la 1ère citation, sera suspendu automatiquement 3 mois par la ligue de squash de Lorraine. Pour un joueur licencié dans une aute ligue une demande de sanction sera adressée par la ligue de Lorraine à la ligue concernée.

 

Liste joueurs cités en cours de surveillance :

 

Nom prénom licence joueur Date citation Source citation
     
     

 

Tout joueur a l’obligation de participer à l’ensemble des matchs annoncés sur l’affiche, et programmés au début du tournoi. Sans motif validé par le juge-arbitre, tout joueur qui ne dispute pas la compétition jusqu’à son terme prend la dernière place du plateau auquel il devait participer. Il perd le droit à ses primes et dotations.

 

Tous les joueurs 1/2 finalistes de tableaux sont tenus d'assister à la remise des prix lorsque cette dernière a lieu dans les délais fixés en début de compétition et annoncés sur l'affiche. Une tenue correcte est exigée. L’absence à la remise des prix pourra entrainer le retrait partiel ou total de la dotation et des primes.

  

 Lorsqu’un joueur est sanctionné d’un "match de pénalité", il écope d’une suspension automatique de 3 mois fermes de toute compétition à compter du jour de la sanction. Un courrier recommandé avec avis de réception est envoyé au joueur par l’instance concernée.

 

Règle 15 des devoirs du joueur

Les joueurs doivent observer toutes les Règles et l’esprit du jeu. Un manquement à ceux-ci pourrait jeter le discrédit sur le jeu et la Règle 17 pourrait être appliquée.

 Les joueurs doivent être prêts à débuter la partie à l’heure annoncée de début de la partie

Les joueurs ne sont pas autorisés à laisser sur le court, en cours de jeu, un quelconque objet, vêtement ou matériel

Les joueurs ne peuvent pas quitter le court durant une partie sans autorisation de l’Arbitre. En cas de manquement à cette Règle l’Arbitre pourra appliquer la Règle 17.

Les joueurs ne sont pas autorisés à demander un changement d’Arbitre ou de Marqueur

Un joueur ne doit pas distraire délibérément son adversaire. Si cela a lieu l’Arbitre devra appliquer la Règle 17.

Les joueurs doivent annoncer un appel* en disant « LET SVP » ou « Appel SVP » selon les circonstances. Pointer du doigt ou de la raquette, froncer les sourcils ou tout autre geste ou mouvement des yeux, ne sont pas des méthodes académiques reconnues d’ appel*

 

Règle 17 sur le comportement du joueur

 

Si l’Arbitre considère que le comportement d’un joueur est perturbant, intimidant ou agressif

 

envers l’adversaire, un officiel ou un spectateur, ou pourrait d’une façon ou d’une autre

perturber le jeu, l’Arbitre devra sanctionner ce joueur.

17.2 Les abus comportementaux que doit gérer l'Arbitre selon cette Règle incluent les obscénités

verbales ou physiques, les excès verbaux ou physiques, les ressentiments exprimés envers

l’Arbitre ou le Marqueur, les mauvais gestes effectués avec la raquette, la balle ou le court, le

"coaching*" non-réglementaire (effectué en dehors des intervalles inter-jeux). Sont inclus

également d'autres abus comme les contacts excessifs ou délibérés (Règle 12.12.1), les gestes

excessifs de frappe (Règle 12.4), l'échauffement* déloyal (Règle 3.2), le retard sur le court

(Règle 7.4), les actions et/ou le jeu dangereux (Règle 16.3.1.3) et la perte de temps (Règle

7.6).

GUIDE 15. *coaching : ce mot définit l'aide extérieure verbale apportée à un joueur en

termes stratégiques, tactiques, psychiques etc.…, Cette action n'est permise que durant les

intervalles inter-jeux. Les brefs encouragements verbaux proférés entre les échanges ne sont

pas considérés comme étant du "coaching" et sont permis s'ils ne contrarient pas la

continuité du jeu. L'Arbitre devra décider si les propos sont des encouragements permis ou

du "coaching" déplacé.

17.3 L’Arbitre devra appliquer l’une des sanctions suivantes à l'encontre du ou des joueurs

responsables de tout abus comportemental :

• Avertissement (appelée " Avertissement pour mauvais comportement")

• STROKE attribué à l’adversaire (appelée " STROKE pour mauvais comportement")

• Jeu attribué à l’adversaire (appelée " Jeu pour mauvais comportement")

• Partie attribuée à l’adversaire (appelée " match pour mauvais comportement")

17.3.1 Si l’Arbitre interrompt le jeu pour donner un avertissement pour mauvais

comportement, il devra accorder un LET.

17.3.2 Pendant un échange, si un incident entraînant un STROKE pour mauvais

comportement a lieu, l’Arbitre devra interrompre la partie si elle n’a pas déjà cessé,

et attribuer un STROKE. L’application du STROKE pour mauvais comportement

devient le résultat de l’échange.

17.3.3 Si l’Arbitre attribue un STROKE pour mauvais comportement suite à un incident

entre les échanges, le résultat du dernier échange achevé est maintenu et le point

résultant du STROKE pour mauvais comportement est additionné au score sans pour

autant effectuer un changement supplémentaire de carré de service.

17.3.4 Si l’Arbitre attribue un jeu pour mauvais comportement, ce jeu doit être celui en

cours ou le suivant si aucun jeu n’est en cours. Dans ce dernier cas l'addition des

temps réglementaires de récupération entre les jeux ne sera pas effectuée. Le joueur

en faute devra renoncer à tout point qui aurait pu être marqué dans le jeu attribué à

son adversaire.

GUIDE 16. Le système d'application des sanctions est le suivant :

Lorsque l'Arbitre inflige à un joueur une première sanction pour un abus

comportemental spécifique, cette sanction peut être, en fonction de la gravité de la

faute, un avertissement, un STROKE, un jeu ou un match de comportement,

Toutefois une sanction suivante infligée au même joueur, pour un même type d'abus

comportemental, ne pourra pas être moins sévère que celle infligée auparavant. Par

contre un Arbitre pourra sanctionner un même type de faute par plus d'un

avertissement ou plus d'un STROKE, s'il décide que la faute commise ne mérite pas

une sanction plus sévère.

Les annonces de l'Arbitre relatant les sanctions suivront cette terminologie:

- Avertissement pour mauvais comportement de .…. (nom du joueur ou de l'équipe)

- STROKE pour mauvais comportement de .…. (nom du joueur ou de l'équipe) -

STROKE à .…(nom du joueur ou de l'équipe, adverse)

- Jeu pour mauvais comportement de .….… (nom du joueur ou de l'équipe) - jeu à

.… (nom du joueur ou de l'équipe, adverse)

- Match pour mauvais comportement de .… (nom du joueur ou de l'équipe) - match

.….. (nom du joueur ou de l'équipe, adverse)

Le Marqueur ne devra répéter que la deuxième partie de la décision de l'Arbitre,

celle affectant le score.

 

 

 

 

  



Calendrier
« Mai 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031
Dernières modifications